Allier grossesse et statut d’autoentrepreneur – freelance

par | 5 Sep 2022 | Freelance, Grossesse

La rentrée est un des temps forts de l’année. Gros marronnier qui apporte son lot d’annonces en tous genres.

Puisque je n’ai rien posté depuis un certain temps sur mon blog et sur les réseaux, je ne vais pas déroger à la règle et avoir ma petite annonce à moi aussi pour cette rentrée.

En février dernier, j’ai eu la joie avec mon conjoint d’apprendre que nous allions être parents (pour la première fois). Sacré étape de vie et des découvertes tout au long des mois derniers (et c’est loin d’être terminé).

Mais alors grossesse et freelance ? Ça marche ensemble ?

Et la question je vous assure est loin d’être bête mais j’appréhendais un peu au début l’organisation (entre autre) de mon travail. “Et si je suis malade tout le temps ?” “Et si je n’arrive pas à m’organiser correctement ?” “Et les autres entrepreneures, elles font comment elles ?” “Et si je ne suis pas à la hauteur ?” “Et un congé maternité, est-ce que j’y aurai le droit ?” “Et si, et si, et si…”

Autant de question qui ne m’avaient jamais effleurées l’esprit. Toujours la même rengaine, tant que l’on est pas directement concerné par une situation, difficile de s’y projeter.

La chance que j’ai jusque à présent, est d’avoir eu une grossesse au déroulé TIP TOP ! Pas de maux particuliers si ce n’est l’énergie d’une huître un peu compliquée à gérer. Des gros coups de barre non-stop depuis 7 mois… Et c’est déjà bien.

Alors je ne vais pas trop me plaindre car je sais que la grossesse de certaines est bien plus difficile à vivre.

D’autant que mon conjoint, lui aussi Chef d’entreprise, est très présent et impliqué dans la grossesse. #EquipeDeChoc

Travailler en co-working régulièrement les premiers mois

Habituellement (hors fabrication d’un être humain j’entends…), je travaillais principalement de chez moi. Après plusieurs roupillons intempestifs qui me sont tombés dessus avant même avoir eu le temps de dire “ouf” j’ai pris la décision de prendre un abonnement régulier en espace de coworking.

L’idée : y aller au moins 4 fois par semaine pour bénéficier d’un environnement qui par la force des choses tient Morphée un peu à l’écart de moi.

Le midi, je rentre déjeuner à la maison en vitesse pour prendre le temps d’une petite sieste de 20 minutes. Les premières fois, un peu étrange de s’assoupir volontairement en pleine journée de semaine mais on s’y fait. Surtout pour être plus productifs en après-midi.

Paperasse administrative grossesse et statut d’autoentrepreneur

Petit à petit les choses se mettent en place, on s’informe, on reçoit de la documentation. On se rend compte que oui en tant que freelance on a le droit à un congé mat sous certaines conditions (il faut fouiller un peu sur le site Ameli.fr mais les infos y sont).

Libre à nous de le prendre ou non. Pour ma part, ça sera avec un grand “oui” car la fabrication d’un “MiniNous” ça n’arrive pas tous les 4 matins alors je prendrai avec plaisir cette petite parenthèse qui sera riche en nouvelles découvertes.

Il y a deux semaines, j’ai même eu le plaisir de partager une séance de Yoga Prénatal avec une de mes clientes que j’accompagne depuis bientôt 2 ans. Sans le savoir, nous étions inscrites au même Centre de Yoga et devrions accoucher toutes deux à 7 jours d’intervalle. #StayTuned ^^

En bref,

Tout ça pour dire que j’adapte mon emploi du temps et la gestion de mes projets à l’évolution et l’avancée de ma grossesse. Depuis juin, je ne prends plus aucun nouveau projet pour 2022. L’objectif étant de livrer l’ensemble de mes nombreux projets de site web en cours :

  • une société de Conseil en entreprise,
  • une clinique vétérinaire,
  • une salle de sport,
  • un garagiste,
  • un cabinet de formation dans le médical,
  • une agence de design,
  • une entreprise de courtage en assurance,
  • une société de gestion administrative externalisée;
  • une agence immobilière,
  • etc.

Pour tout nouveau projet, j’aurais plaisir à vous soumettre une proposition commerciale en 2022 mais pour une collaboration effective à compter de début d’année 2023 !

Brèves à parcourir aussi

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.